comment


comment

comment [ kɔmɑ̃ ] adv. et n. m. inv.
• 1080; a. fr. com « comme »
De quelle manière; par quel moyen.
1(Interrog.) Comment allez-vous ?; fam. comment ça va ?; pop. comment que ça va ? (cf. ci-dessous, 6o.) Comment faire ? « Comment apprécier leur compétence ? » (Caillois) . Comment cela ? expliquez mieux. Comment dire ? (pour qu'on me comprenne). Comment donc, comment diable, s'est-il enfui ? Fam. Il est comment ? Vous venez comment ? — Par le train. COMMENT ? (dites-vous),exclamation qui invite à répéter. ⇒ pardon; fam. hein, quoi (cf. Plaît-il). Emphat. Comment osez-vous me faire des reproches ? Par ext. Pour quelle raison. pourquoi. « Comment n'êtes-vous pas avec les autres ? » (Malraux).
2(Affirmatif, interrog. ind.) Dites-moi comment il faut faire. Je veux voir comment vous faites. Il ne sait comment elle prendra la chose. comme. Je ne sais pas comment j'ai supporté tout cela, comment j'ai fait pour supporter tout cela. Il faut voir comment. C'est fait je ne sais comment. Dieu sait comment. comme. Loc. adv. N'IMPORTE COMMENT : sans soin, sans choix, au hasard. ⇒ 2. mal. C'est rédigé n'importe comment. Adv. de phrase Quelle que soit la situation, la réponse, etc. N'importe comment il est trop tôt (cf. De toute façon).
3 N. m. inv. Manière. Chercher le pourquoi et le comment : chercher la cause et le mécanisme d'un fait, d'une chose.
4Exclamation exprimant l'étonnement, l'indignation. quoi. Comment ! c'est comme ça que tu me parles ? Comment, tu es encore ici ?
5Comment donc ! (en signe d'approbation). Mais comment donc ! évidemment (cf. Bien sûr !). Puis-je entrer ? — Mais comment donc ! Fam. Et comment ! (cf. Je te crois, tu parles !). « C'était faux ? — Et comment ! » (Malraux).
6Loc. conj. Pop. (fautif) COMMENT QUE. Comment qu'il cause ! (Et) comment qu'on l'a remis à sa place !

comment adverbe interrogatif et exclamatif (ancien français com, comment, et suffixe adverbial-ment) Interroge sur la manière ou le moyen (suivi en langue courante de est-ce que) : J'ignore comment cela s'est passé. Sans complément, incitation à répéter quelque chose qu'on n'a pas entendu. Exprime la surprise, le regret, la réprobation, l'indignation : Comment oses-tu dire ça ? Comment ! Tu t'es encore trompé ? (Mais) comment donc !, exprime l'approbation, souvent ironiquement. Populaire. Comment que, interrogation portant sur la manière, ou exclamation à valeur intensive : Comment qu'il a fait ? Familier. Et comment !, insiste sur une affirmation ; assurément : Tu t'es régalé ? — Et comment !comment (difficultés) adverbe interrogatif et exclamatif (ancien français com, comment, et suffixe adverbial-ment)commecomment nom masculin invariable Circonstances dans lesquelles quelque chose se fait ou s'est fait : Savoir le pourquoi et le comment d'une chose.comment (homonymes) nom masculin invariable command nom masculin

comment
adv. et n. m. inv.
d1./d (Interrogatif) De quelle façon. Comment allez-vous?
Par ext. Pourquoi. Comment ne m'avez-vous pas attendu?
d2./d (Affirmatif) De quelle manière. Dis-moi comment ça s'est passé. On ne sait comment.
N'importe comment: de n'importe quelle façon; mal.
|| n. m. inv. Manière. Le pourquoi et le comment d'une chose, ses causes et la manière dont elle s'est produite.
d3./d Exclamation de surprise, d'étonnement, d'impatience, d'indignation. Comment, vous ici?
d4./d Comment donc! pour renforcer une affirmation. Puis-je téléphoner?
Mais comment donc!

⇒COMMENT, adv.
I.— [Comment empl. seul]
A.— Fonctions syntaxiques
1. [Comment introduit une question, dont la réponse fonctionne comme un attribut du suj. ou de l'obj.] Comment t'appelles-tu? — Zizi. Je ne suis pas plus avancée (FRAPIÉ, La Maternelle, 1904, p. 23). Comment se nomme-t-il? — Jean-Noël, comme ses grands-pères (DRUON, Les Grandes familles, t. 1, 1948, prol., p. 16) :
1. — Hein! Qu'en dis-tu? ... Comment la trouves-tu?
— Pas mal, répondit le peintre.
ZOLA, L'Œuvre, 1886, p. 185.
2. [Comment introduit une question, dont la réponse fonctionne comme une prop. ou un compl. à valeur dubitative] :
2. — Madame! C'est la môme Prévot...
— Hein? Comment avez-vous dit? Je n'ai pas bien entendu, interrompt la directrice.
FRAPIÉ, La Maternelle, 1904 p. 52.
3. [Comment introduit une question, dont la réponse fonctionne comme un adv. de manière] :
3. Comment se fait-il que tu sois ici? À peine avais-je posé cette sotte question, qu'il me sembla qu'elle me rendait ridicule.
BOSCO, Le Mas Théotime, 1945, p. 25.
4. [Comment peut fonctionner comme un adv. de phrase] :
4. Je dois le voir, reprit l'infirme pensif. Comment osez-vous parler de lui sur ce ton, quand hier encore vous ne le connaissiez guère plus que moi!
BERNANOS, M. Ouine, 1943, p. 1384.
B.— Comment, adv. interr. de manière
1. Interr. dir.
a) [Comment interroge sur la manière dont une action se déroule ou un fait se présente]
Comment + verbe à forme pers. :
5. VIRELADE. — Comment es-tu entré? Tu as fait lever le jardinier?
ALAIN. — Non, Monsieur, Élisabeth m'a donné la clef de la grille, cette après-midi.
MAURIAC, Les Mal Aimés, 1945, II, 3, p. 190.
♦ [Avec un affaiblissement de sens dans les tournures comment allez-vous, comment s'appelle-t-il?] :
6. Il gloussait, s'efforçant de donner à son puissant organe vocal un timbre caressant et velouté :
Comment allez-vous, cher Marquis? Comment va Madame de Janville?
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, La Passion de Joseph Pasquier, 1945, p. 16.
Comment + inf. délibératif. Casanova. — Comment vous croire? C'est impossible! Car vos yeux ont pris mon cœur pour cible! (APOLLINAIRE, Casanova, 1918, I, 10, p. 983) :
7. Vers quoi tendre, sinon vers Dieu? Comment se diriger? Où s'arrêter? Quand pouvoir dire : ainsi soit-il; rien ne va plus? Comment atteindre Dieu, partant de l'homme? Si je pars de Dieu, comment parvenir jusqu'à moi?
GIDE, Thésée, 1946, p. 1435.
b) [Comment interroge sur la manière d'être (la réponse étant fournie par un adj. ou un adv.)] :
8. Comment est-il? continua Lartois. Quelqu'un de votre milieu? Marié? À la dernière question seulement, elle hocha la tête en signe d'affirmation.
DRUON, Les Grandes familles, t. 1, 1948, p. 119.
c) [Comment interroge sur les conditions dans lesquelles un procès peut avoir lieu. Ces conditions étant inconcevables, pour le locuteur, la phrase tend fréquemment dans ce cas vers l'exclamation]
Comment + auxil. de mode (devoir, pouvoir, vouloir, oser, etc.). Comment voulez-vous que ça marche, quand il y a tant de salopes et tant de coquins sur la terre? (ZOLA, La Terre, 1887, p. 406) :
9. La fête pendant la peste, pendant que meurent les pestiférés, nos frères et nos sœurs, les magnifiques, les héroïques pestiférés! Comment puis-je seulement penser à la fête?
E. TRIOLET, Le Premier accroc coûte deux cents francs, 1945, p. 326.
Comment en tournure pronom. impers. avec les verbes faire et pouvoir (comment se fait-il que..., comment se peut-il que...) :
10. GEORGET. — Mais comment se peut-il que tu n'aies jamais aimé? ... Au fait, c'est bête ce que je demande là.
H. BATAILLE, Maman Colibri, 1904, p. 12.
Comment + verbe au cond. Si nous sommes libres de nous ouvrir à un prêtre que nous aimons, comment agirait-il de même avec nous? (MAURIAC, Le Bâillon dénoué, 1945, p. 347) :
11. Il paraît qu'il ne boit jamais une goutte de vin? Et comment en boirait-il? observa Quirin avec aigreur. Ils n'ont là-bas que de la bière.
BARRÈS, La Colline inspirée, 1913, p. 269.
Comment + verbe équivaut à : Comment + auxil. de mode + verbe (comment se fait-il que, comment se peut-il que, etc.) :
12. Il avait tenu tête au Sphinx; dressé l'Homme en face de l'énigme et osé l'opposer aux dieux. Comment alors, pourquoi, avait-il accepté sa défaite? En se crevant les yeux, même n'y avait-il pas contribué?
GIDE, Thésée, 1946, p. 1451.
d) [Comment permet d'interroger, non pas sur la manière de dire, mais, par contiguïté, sur le contenu même de l'information. Il sert à faire répéter ce que l'on n'a pas bien entendu ou compris. De sens très affaibli, il alterne alors avec que : comment dites-vous? Comment voulez-vous dire?] :
13. — Qui l'a converti?
— L'empereur.
Comment veux-tu dire? Un porte-dieu. Dieu lui fit la grâce qu'il demeurât tel jusqu'au bout.
BARRÈS, Mes cahiers, t. 10, 1913, p. 23.
2. Interr. indir.
a) [L'interr. porte sur la manière dont une action se déroule] :
14. [Garcia] nous a dit, comme preuve de son grand talent de comédienne, que [la Malibran] ne savait jamais comment elle jouerait.
E. DELACROIX, Journal, 1852, p. 171.
15. GOWAN, à Stevens. — Vous voyez? Exactement la température qui convient. Un service parfait! Voilà comment je suis dressé!
CAMUS, Requiem pour une nonne, adapté de W. Faulkner, 1956, I, 2, p. 835.
b) [L'interr. porte sur la manière d'être] Je ne t'invite pas à venir. Tu sais bien comment nous sommes, nous des gens tout seuls, mais le cœur y est (VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Correspondance gén., 1882, p. 16) :
16. MADEMOISELLE ANDRIOT. — Elle vient, elle fait marcher sa serinette de vertu... Allez, je sais bien comment sont les hommes : il n'y a que les crétines qui soient aimées.
MONTHERLANT, Celles qu'on prend dans ses bras, 1950, I, 2, p. 783.
c) [Comment interroge sur les conditions dans lesquelles un procès peut avoir lieu] :
17. Ce que nous en disons, c'est pour expliquer comment le premier nom qui vient sous notre plume est le nom de David, au lieu d'être celui de Léonard de Vinci ou de Raphaël.
T. GAUTIER, Guide de l'amateur au Musée du Louvre, 1872, p. 4.
Rem. Comment, adv. de manière, peut perdre sa valeur interr. et se substituer à comme à la faveur d'une coordination avec ou quand. S'il y a des défauts dans la constitution des Cortès, ce sera la nation qui corrigera ces défauts, quand et comment il lui plaira (CHATEAUBRIAND, Congrès de Vérone, t. 1, 1838, p. 461).
3. [Dans des phrases interr. ell.]
a) [Comment sert à interroger sur la manière]
[En interr. dir.] La maison religieuse est jetée par terre. Il faut la relever. Comment? (BARRÈS, Mes cahiers, t. 5, 1906-07, p. 137) :
18. Et bien! Tant pis, il faut se débrouiller. Comment? Je ne sais pas très bien, mais il faut se débrouiller.
J. RIVIÈRE, Correspondance [avec Alain-Fournier], 1905, p. 40.
[En interr. indir. avec des verbes du type dire, savoir, sentir] Je sens que le feu brûle, mais je ne sais ni comment ni pourquoi (A. FRANCE, Thaïs, 1890, p. 36). Je me trouvai dehors sans trop savoir comment (A. FRANCE, Sur la pierre blanche, 1905, p. 249).
Rem. Except. comment peut perdre sa valeur interr. et être employé uniquement comme adv. de manière. À cause de la tournure exclam. dans laquelle il entre alors, il signifie « d'une manière extraordinaire, bizarre, etc. » Je sors de chez moi, vêtu comment! Ça m'est égal, au contraire! (RENARD, Journal, 1897, p. 381).
b) [Comment sert à marquer la surprise, l'étonnement, l'indignation] Comment! Vous voilà! cria-t-il? Mais je ne comptais sur vous que demain! (ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p. 4). Comment, vous le connaissez? — Mais c'est un homme charmant, vous savez (GRACQ, Un Beau ténébreux, 1945, p. 70) :
19. Elle déplorait comme un désastre cette infraction que j'allais y faire et, sur un ton navré, disait : « Comme vous êtes léger » à mon père qui, furieux, répondait : « Comment, c'est vous maintenant qui ne voulez pas qu'il y aille! C'est un peu fort, vous qui nous répétiez tout le temps que cela pouvait lui être utile ».
PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 439.
II.— [Lexies où entre comment par coalescence d'éléments voisins]
A.— [Comment, 1er terme de la lexie]
1. [Avec renforcement de l'interr. ou de l'exclam.]
a) Comment donc, diable. Nom de nom! C'était un gaillard; comment diable avait-il pu faire! (R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Foire sur la place, 1908, p. 673).
b) Lang. fam. Comment est-ce que, comment que, comment c'est que, comment que c'est. Comment qu'c'est-il son nom? — Gaspard le sait : c't un copain à Gaspard (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 10). Et comment qu'i's étaient avec toi, ces gibiers? — I's foutaient d'moi, mais ne l'montraient pas trop (BARBUSSE, Le Feu, 1916, p. 135) :
20. — Ça fait combien de temps que t'es dans l'armée déjà, Manuel? Quatre mois? ... Comment est-ce que t'aimes ça? Un gars est-y ben dans l'armée, Manuel?
— Pas mal, dit Emmanuel.
G. ROY, Bonheur d'occasion, 1945, p. 64.
21. « Salut! Salut! » disent les types.
« Alors, demande Moûlu, comment que ça va à Nancy? C'est pas trop détruit? »
« Non », dit le type.
SARTRE, La Mort dans l'âme, 1949, p. 282.
2. [Avec souci de faire répéter ce qui n'a pas été bien compris] Comment (donc) ça? :
22. BROTONNEAU. — Oh! Monsieur, y pensez-vous... Un duel entre lui et moi, ce serait lâche.
WILLIAM. — Comment ça?
BROTONNEAU. — Oui, ce serait lâche de sa part de se battre avec moi...
FLERS, CAILLAVET, M. Brotonneau, 1923, I, 10, p. 7.
B.— [Comment, 2e terme de lexie]
1. [Pour exprimer implicitement l'acquiescement de celui qui parle]
a) Mais comment (donc)! [Avec ell. et en fonction d'interr. oratoire signifiant « comment peut-il en être autrement? »] :
23. Puis elle vagabonde dans les petites branches, toute blanche dans la nuit, et parle aux oiseaux endormis, avec simplicité, dans l'espoir qu'ils vont venir se faire manger complaisamment; mais comment donc!
COLETTE, Claudine à l'école, 1900, p. 179.
b) Et comment! [Avec ell. et en fonction d'exclam.] :
24. — Elle est gentille?
Et comment!
— Seulement c'est peut-être une Boche.
BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 48.
25. — Je verrai cela avec Caracalla. Je dîne avec lui ce soir.
— Tu le débauches...
Et comment! J'ai promis de l'emmener dans un clandestin...
VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 10.
2. [En fonction de loc. adv. de manière portant sur la phrase]
a) Dieu sait comment! Oui, ne t'inquiète pas... Mais Dieu sait comment elle va prendre la chose... Il faut lui pardonner : c'est une enfant que tout blesse (MAURIAC, Les Mal Aimés, 1945, I, 2, p. 164). La crise finira Dieu sait comment! (ZOLA, Au Bonheur des dames, 1883, p. 574). Une seule chose l'attirait : la musique. Dieu sait comment! (R. ROLLAND, Jean-Christophe, La Nouvelle journée, 1912, p. 1480) :
26. Ces Carmélites vivent, Dieu sait comment. Elles ont dans leur cloître un petit potager. Et quand il faut, elles vendent quelque objet d'art.
BARRÈS, Gréco, 1911, p. 146.
b) N'importe comment. De n'importe quelle manière. On vivra tout de même. On s'arrangera n'importe comment (CLAUDEL, Le Père humilié, 1920, I, 2, p. 499) :
27. Une envie folle le tenaillait de se sauver n'importe où, n'importe comment, de descendre à Loëche en se jetant dans l'abîme; ...
MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, L'Auberge, 1886, p. 1082.
III.— [En emploi subst. masc. inv.]
A.— Savoir le pourquoi et le comment d'une chose (Ac. 1835-1932). Cet enfant est d'une curiosité insatiable : toujours des pourquoi et des comment (DUB.). Mais le moment n'est-il pas assez beau, direz-vous? À quoi bon ce comment et ce pourquoi? (CLAUDEL, Poèmes et paroles durant la guerre de trente ans, 1945, p. 581).
B.— Avec le sens de « manière ». Je songe à quitter cette Sibérie mais je ne suis pas encore décidé sur le quand et le comment (MÉRIMÉE, Lettres à la famille Delessert, 1870, p. 123) :
28. En cela nous visons plus loin que le but qu'il nous est donné d'atteindre; car l'expérience nous apprend bientôt que nous ne pouvons pas aller au delà du comment, c'est-à-dire au delà de la cause prochaine ou des conditions d'existence du phénomène.
C. BERNARD, Introd. à l'ét. de la méd. exp., 1865, p. 126.
Rem. Qq. dict. (LITTRÉ, GUÉRIN 1892, Lar. 20e, Lar. Lang. fr.) enregistrent la loc. conj. comment que, « de quelque façon que » et la considèrent vieillie. Toutes ces gardes, comment qu'elles soient établies, ne sont point difficiles à passer (P.-L. COURIER, II, 186 ds LITTRÉ).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. command. Étymol. et Hist. A. Adv. interr. 1. indirect ca 1100 savoir cument (Roland, éd. J. Bédier, 3872); 2. direct a) ca 1175 seul pour exprimer l'étonnement (CHR. DE TROYES, Chevalier lion, 2484 ds T.-L.); b) ca 1190 (Rois, éd. E. R. Curtius, p. 19). B. Subst. ca 1500 (Farce de Folle Bobance ds Anc. Théâtre fr. publ. par Viollet-le-Duc, t. 2, p. 291). Composé de comme et du suff. -ment1. Fréq. abs. littér. :30 076. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 39 493, b) 39 192; XXe s. : a) 48 232, b) 44 202. Bbg. COHEN 1946, p. 61. — ORR. (J.). De Qq. survivances ds le fr. pop. In : Essais de philol. mod. Paris, 1953, pp. 221-225.

comment [kɔmɑ̃] adv. et n. m. invar.
ÉTYM. 1080; de l'anc. franç. com « comme ».
De quelle manière; par quel moyen.
———
I Adv. interrog.
1 (Interrogation directe). || Comment allez-vous ? || Comment faire ? || Comment cela ? : expliquez mieux. || Comment donc, comment diable, s'est-il enfui ? || Comment dites-vous ? Fam. || Comment t'as dit ?Comment ?, interrogation qui invite à répéter. Hein ?, pardon ?, plaire (plaît-il ?), quoi ? || Comment dire, dirais-je ? (pour qu'on me comprenne).REM. Cette expression est souvent en incise et sans point d'interrogation.
1 — Chut ! — Comment ? — Paix ! — Quoi donc ?
Molière, George Dandin, I, 2.
2 Avec cette blessure au cœur, comment le gouvernement du roi Louis-Philippe fit-il face aux difficultés nombreuses qui l'assaillirent dès les premiers jours ?
Renan, Philosophie de l'hist. contemporaine, II.
3 Or, comment l'historien juge-t-il qu'un fait est notable ou non ? Il en juge arbitrairement, selon son goût et son caprice, à son idée, en artiste enfin !
France, le Crime de Sylvestre Bonnard, Œ., t. II, p. 499.
4 Allo Avila ? Comment ça va chez vous ?
Malraux, l'Espoir, I, I, p. 419.
4.1 Mais elle n'a jamais eu pour Georges ni pour moi de ces, comment je dirais, de ces transports d'une grand-mère.
Jean Ferniot, Pierrot et Aline, p. 60.
Ellipt. || Quand, où, comment (cela se produira-t-il) ?
4.2 Le cas était véritablement embarrassant (…) Il était évident que les colons finiraient par réintégrer leur domicile et en chasser les intrus, mais quand et comment ? voilà ce qu'ils n'auraient pu dire.
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 377.
Comment se peut-il que vous osiez me faire des reproches ?, et, ellipt., comment ose-t-il me faire des reproches ? → Possible (est-il possible).
5 Comment jugerais-je un homme que je n'ai vu qu'une après-midi.
Rousseau, in Bescherelle.
6 Comment Wagner ne comprendrait-il pas admirablement le caractère sacré, divin du mythe, lui qui est à la fois poète et critique ?
Baudelaire, Œuvres, t. II, p. 495.
7 Comment pouvez-vous faire le moindre cas du délire d'un rêveur ?
Supervielle, Shéhérazade, II, VIII.
Pour quelle raison. || Comment ça se fait ? (fam.). Pourquoi. || Comment voulez-vous que je lui pardonne ?
8 Comment peut interroger sur la cause : « Comment ne lui avait-il pas écrit depuis trois mois qu'il était sans nouvelles ? » (Daudet, Jack, 628).
F. Brunot, la Pensée et la Langue, V, XXI, II, p. 805.
9 (…) comment voulez-vous que j'aime ce qui ne peut plus que m'attrister ?
Valéry, Mon Faust, p. 76.
10 Comment n'êtes-vous pas avec les autres ?
Malraux, la Condition humaine, V, p. 372.
2 (Interrogation indirecte). || Il ne sait comment elle prendra la chose. Comme.Ellipt. || J'ai agi ainsi sans savoir ni comment ni pourquoi.
REM. Entrant dans une tournure exclamative, comment peut perdre sa valeur interrogative initiale et être utilisé comme simple adverbe de manière, notamment dans la loc. (1576, in D. D. L.) je ne sais comment. C'est fait je ne sais comment !Fam. (loc. adj. → ci-dessous cit. 13). || Il était tout je ne sais comment. || Il faut voir comment ! || Dieu sait comment ! Comme.
11 L'analyse montre la vraie voie par laquelle une chose a été méthodiquement inventée, et fait voir comment les effets dépendent des causes.
Descartes, Réponses aux 2es objections.
12 (…) vous ne sauriez croire comment l'erreur s'est répandue, et de quelle façon chacun est endiablé à me croire habile homme.
Molière, le Médecin malgré lui, III, 1.
13 Vous voilà je ne sais comment.
Molière, le Malade imaginaire, I, 6.
14 (…) tu ne sais comment assouvir ta rage impuissante.
Bossuet, Oraison funèbre de Marie-Thérèse d'Autriche.
15 Par l'astronomie, la science humaine (…) arrive à entrevoir comment la terre s'est formée dans le système solaire.
Renan, Dialogues et fragments philosophiques, p. 167.
N'importe comment : d'une manière quelconque; (euphém.) mal, sans soin.
16 (…) pour échapper, n'importe comment, avant qu'elle ait atteint son paroxysme, à cette souffrance dont l'étau se resserre !
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 105.
16.1 (…) incapables de comprendre les questions posées par le juge, mais que toujours ils traduisent quand même, très vite et n'importe comment (…)
Gide, Voyage au Congo, in Souvenirs, Pl., p. 693.
———
II N. m. invar. (Fin XVIIe, Saint-Simon). La manière, la façon.Chercher le pourquoi et le comment : chercher la cause et le mécanisme (d'un fait, d'une chose). || Cessez de toujours analyser les pourquoi et les comment de vos actions !
17 Voilà deux victoires en un jour; la seconde est sans mérite, il faudrait en deviner le comment.
Stendhal, le Rouge et le Noir, I, X, p. 62.
18 Dans la question de l'immortalité de l'âme, on voit le pourquoi, on ne voit pas le comment.
Hugo, Post-scriptum de ma vie, Tas de pierres, VI.
19 Remplacer, chaque fois qu'il se peut le « pourquoi ? » par le « comment ? » c'est faire un grand pas vers la sagesse.
Gide, Journal, 29 juil. 1934.
———
III Adv. exclam.
1 Marquant l'étonnement, l'indignation. Quoi.REM. Dans les sens 1 et 2, comment est souvent employé seul. — Comment ! c'est ainsi que tu me parles ? || Comment, tu es encore ici ?
20 Quoi ? châtier mes gens n'est pas en ma puissance ? — Comment vos gens ? (…) — Hé bien ! C'est mon valet. — C'est maintenant le nôtre. — (…) Et comment donc le vôtre ?
Molière, l'Étourdi, III, 4.
21 Comment, pendard ? tu as l'audace d'aller sur mes brisées ?
Molière, l'Avare, IV, 3.
22 Comment ! on t'offre une place de chroniqueur dans un bon journal de Paris et tu as l'aplomb de refuser (…)
Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, « La chèvre de M. Seguin ».
2 Marquant l'approbation.Mais comment donc ! Évidemment, sûr ! (bien sûr !). || Puis-je entrer ? Mais comment donc ! — ☑ Fam. Et comment ! (→ Je te crois ! tu parles ! Je veux !).
23 — C'était faux ?
— Et comment !
Malraux, les Conquérants, I, p. 32.
24 Tu préférerais le contraire ? — Et comment ! dit le cycliste sans sourire. Et comment ! que je préférerais le contraire !
Robert Merle, Week-end à Zuydcoote, p. 210.
tableau Principales interjections.
———
IV Comment que.
1 Loc. conj. Vx ou littér. De quelque façon que.
25 Toutes ces gardes, comment qu'elles soient établies, ne sont point difficiles à passer.
P.-L. Courier, II, 186, in Littré.
2 Loc. adv., interrog. ou exclam. (Pop. et fautif). || Comment que ça va (qu'ça va) ? || Comment qu'on l'a remis à sa place ! || Comment qu'i' cause ?
26 « Comment que tu viens si tard ? » demanda le jeune homme de vingt-deux ans au chauffeur.
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 815.
27 « Une robe aussi. Pourquoi pas ? », et en se tournant cette fois vers la fillette : Comment que tu la veux ? (…)
Claude Simon, le Vent, p. 52.
HOM. Command.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • comment — Comment, ou Commentaire, Commentarius, vel Commentarium, Scholium. Comment, ou Quoment, de Quomodo, Qui? Quomodo? Il songe et fantasie comment, etc. Excogitat quemadmodum mense illo, etc. Je croy que tu as ouy comment ils m ont environné, Credo… …   Thresor de la langue françoyse

  • comment — com·ment n 1 often cap a: an essay analyzing, criticizing, or explaining a subject a comment published in the Yale Law Review b: an explanatory remark appended to a section of text (as of enacted code) 2: an expression of an opinion or attitude… …   Law dictionary

  • comment — Comment. adv. De quelle sorte, de quelle maniere. Comment est ce qu il gagna la bataille? comment estes vous venu? comment vous portez vous? comment cela? comment donc? voicy comment. si vous le voulez sçavoir, je vous diray comment cela se fit.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • comment — COMMENT. adv. De quelle sorte, de quelle manière. Si vous voulez savoir comment la chose s est passée, je vous le dirai. Je ne sais comment il peut subsister. Comment se porte t il? Comment a t il pu se sauver? [b]f♛/b] Il s emploie quelquefois… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Comment ça va — Single by The Shorts from the album Comment ça va Released February 1983 ( …   Wikipedia

  • Comment — Com ment (?; 277), v. i. [imp. & p. p. {Commented}; p. pr. & vb. n. {Commenting}.] [F. commenter, L. commentari to meditate upon, explain, v. intens. of comminisci, commentus, to reflect upon, invent; com + the root of meminisse to remember, mens …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Comment ça va — est un film français réalisé par Jean Luc Godard et Anne Marie Miéville, sorti en 1978. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Lien …   Wikipédia en Français

  • Comment — Com ment, n. [Cf. OF. comment.] 1. A remark, observation, or criticism; gossip; discourse; talk. [1913 Webster] Their lavish comment when her name was named. Tennyson. [1913 Webster] 2. A note or observation intended to explain, illustrate, or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Comment — Com ment, v. t. To comment on. [Archaic.] Fuller. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • comment — n commentary, *remark, observation, note, obiter dictum Analogous words: interpreting or interpretation, elucidation, explication, expounding or exposition, explaining or explana tion (see corresponding verbs at EXPLAIN): annotation, gloss (see… …   New Dictionary of Synonyms


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.